Théâtre en breton

Accueil > Les troupes > Ar Vro Bagan > L’île aux légumes

L’île aux légumes

dimanche 2 décembre 2018

Comment l’île aux Légumes devint l’île Vierge

C’était une belle île. Ni trop petite, ni trop grande. Basse au dessus de la mer avec une terre de bonne qualité. Sur l’île, le temps était clément. Il était rare qu’il gèle en hiver et l’été y était chaud. Elle était abritée des vents par de gros rochers. C’est la raison pour laquelle les récoltes étaient fructueuses. Surtout celles des légumes, ce qui permit aux îliens de devenir très riches. L’île acquit une belle réputation et l’on venait de loin pour la visiter. On l’atteignait par la mer car elle n’était accessible qu’aux grandes marées. Et encore quand la mer se retirait assez loin.

Hélas un fléau s’abattit sur l’île. Depuis quelques années les lapins l’envahissaient et mangeaient les légumes. Les champs de choux, carottes, oignons, furent détruit. Après leur passage, il ne restait plus que les feuilles et les racines.

Les habitants de l’îles essayèrent de les éliminer par tous les moyens. Mais rien n’y fit. Ces damnés animaux gambadaient sans souci.

Un jour, un jeune musicien arriva sur l’île. Il avait entendu parler des lapins. Il se rappela alors un conte qu’il avait appris à l’école. Une histoire qui se passait au moyen-âge à Hamelin, une ville d’Allemagne. Cette riche ville avait été envahie par des rats, des rats noirs, des rats partout. Le jeune musicien s’en alla voir le maire…