Théâtre en breton

Accueil > Les troupes > Ar Vro Bagan > Histoires de médecins

Histoires de médecins

jeudi 15 février 2018

Nous sommes, à notre époque, dans la salle d’attente du docteur Gwion Berrou.
On écoute les clients qui attendent leur tour, tout en papotant. Puis on les voit en consultation, à tour de rôle, dans le cabinet du docteur. Ganig Keruhella, un médecin à la retraite, est venu consulter également. C’est un vieil ami du Dr Berrou. Il a quitté la médecine depuis bien longtemps pour se consacrer à une troupe de théâtre en langue bretonne, Bro ar Pagan. Ils évoquent tous deux le travail de médecin, l’évolution de la médecine et surtout les pièces de théâtre qu’ils ont jouées ensemble. Des pièces qui traitaient de malades et de médecins. On voit alors, sur scène, des extraits de ces pièces.

Les pièces évoquées :

  • La fable du vilain mire (Moyen-Age)
    Fable dont Molière s’est inspiré pour écrire le Médecin malgré lui. Une femme, pour se venger de son mari violent, le fait passer pour médecin auprès du roi dont la fille est malade.
  • Le Malade imaginaire (Molière,1670).
    Le bourgeois Argan souffrant d’hypocondrie veut obliger sa fille Angelina à épouser le jeune docteur Thomas Diafoirus qu’elle n’aime pas.
  • Knock (Jules Romains, 1920).
    Le docteur Knock, nouvellement installé dans un gros bourg de campagne, va y faire triompher la Médecine moderne, mettant au lit et sous traitement l’ensemble de la population.
  • La Maladie de Togn (Jarl Priel,1950).
    Le pêcheur Tregorrois Togn, souffre d’une maladie étrange que personne, même la doctoresse néo-bretonnante n’arrive à diagnostiquer. N’est-elle pas de nature magique, sous l’influence de St Yves (St Erwan), à la suite de la vengeance d’une voisine ?
  • Acteurs : Goulc’han Kervella, Nicole Le Vourc’h, Jakez ar Borgn, Régine Boujean, André Ollivier, Maryvonne Berthou, Guy Berthou, Typhaine Corre, Maxime L’Hostis, Pierre Izoird, Brigitte Juricic, Elouan Bordais, Caroline Nivard, Anjela Etienne.
  • Composée par : Goulc’han Kervella.
  • Décors : Didier Porchel, Josue Rajpop, Henri Sotin.
  • Costumes : Nolwenn Castel.
  • Son et lumières : Egareg Kervella.
  • Affiche : Didier Porchel