Teatr brezhonek

Degemer al lec’hienn > Ar strolladoù > Paritito

Strollad Paritito

La compagnie Paritito est une toute nouvelle compagnie de théâtre (mai 2014) bilingue français d’ici/bretons d’ici. Elle est basée sur Brest et travaille en breton. Elle regroupe dans toute la Bretagne des comédien.ne.s qui se sont retrouvé.e.s sur une envie de jouer les mots du réel, de nos réels.

La compagnie Paritito développe un théâtre d’écoute radicale. Il propose d’oser se regarder, d’oser s’écouter et se voir, entre humains. Mais pas pour de faux. En vrai. L’écoute demandée au final au public vient en écho de l’écoute des paroles réelles qui tissent les textes, de l’écoute des comédien.ne.s de ces textes, et de l’écoute entre les artistes.

Cette écoute fonde un théâtre du réel, de la vie comme on la vit. Ce théâtre veut donner à voir les multiples dimensions du réel, offrir un espace préservé des distorsions massives des propagandes. Un espace pour sentir, voir et penser. Un espace pour se penser. Qui sommes-nous, femmes, précaires, brittophones, éclopé.e.s de la vie, immigré.e.s, bric-à-braqueuses et bricoleurs des identités, nous les absent.e.s des cultures de masse ? Nous qu’on croise dans la rue et que les gens appellent "les gens"? Comment se voir, se tisser, s’emmêler et faire du vivre ensemble? Les langues de jeu sont les français d’ici et les bretons d’ici, parce que c’est ce qu’on entend quand on écoute. Le travail dans la compagnie, lui, se fait en breton. Mais ça, c’est parce que ça nous fait du bien.

les pieces

  • La première création de Paritito est « Pa gouezh ar mogerioù » / « Quand les murs tombent », jeu d’actrices et d’acteurs sur un texte de Mélanie Giotto et Béatrice Bazin construit à partir d’interviews individuelles sur le thème de la transformation de soi. Qu’est-ce qui se passe en nous quand on grandit, quand on déborde des petites boîtes où nous poussons sagement, quand on gagne de la liberté, quand on s’aperçoit dans un rire qu’on avait finalement vue sur la mer ? Comment arrivent ces moments précieux où la rencontre avec une parole, un geste, une lire suite
  • Privezioù Publik

    mercredi 1er mars 2017

    Privezioù, en langue bretonne, ce sont les espaces privés. Les toilettes publiques sont donc en breton, littéralement, des privés-publics, espaces réservés à l’intime, au tabou et au caché, mais aussi réels espaces de rencontres et de la circulation anonyme, traversés par les failles visibles de la société : les frontières linguistiques, sociales, culturelles, les frontières sexualisées, les peurs du sale et de ce qu’on met dedans. Les odeurs des autres. Dans ce lieu de confluence du public et des privés, les toilettes publiques d’une galerie marchande, lire suite
  • Paritito propose, la première lecture publique de sa dernière pièce Privezioù Publik. La lecture sera suivie d’une ouverture d’une des scènes en théâtre forum, où la salle sera appellée à venir changer la scène. Un buffet sera proposé afin de prolonger l’échange. L’évènement est co-organisé avec le groupe Le Reuz. Tous les renseignements